YOUSSOUF

J'ai 23 ans, et suis étudiant en Master Administration  et échanges internationaux à l'université de Paris Est Créteil. Quand je ne suis pas en cours, je suis éducateur sportif spécialisé dans le football pour des enfants de moins de 10 ans et moins de 6 ans. Heetch me permet de rembourser les frais d'essence de ma voiture et de l'assumer financièrement sans l'aide de mes parents. Je conduisais en général 2 fois par semaine.
Jusqu'à présent je n'avais jamais eu de problème avec la police. Je venais de récupérer Agathe à la sortie du Wanderlust quand une voiture banalisée s'est arrêtée à côté de moi. On m'a ensuite emmené au poste pour une garde à vue. Sur le coup j'ai préféré ne pas prévenir ma famille ; j'avais peur qu'ils s'imaginent le pire. Je suis ressorti 15 h plus tard mais mon téléphone a été saisi. En rentrant chez moi j'ai enfin pu rassurer ma famille qui était finalement très inquiète de ne plus avoir de mes nouvelles.

 

 

Eva

J'ai 24 ans, je suis réceptionniste dans un hôtel pas loin de Bastille et passionnée de danse et de musique. Pour moi, Heetch propose une formule efficace pour les jeunes qui veulent se déplacer et sortir la nuit et qui ont des moyens limités. Et les conducteurs sont vraiment sympas !

A plusieurs reprises, j’ai eu la chance de tomber sur des conducteurs qui attendaient que je franchisse ma porte d’entrée avant de repartir. On se sent vraiment en sécurité avec Heetch !

heetcher 2

Lima

Je suis serveuse à temps plein donc le soir je finis tard. J’avais pas de solution pour rentrer chez moi en toute sécurité, et c’est là qu’on m’a parlé de Heetch ! Ce qui est drôle c’est que je suis une passionnée de cinéma, du coup je conseille souvent les conducteurs sur les derniers films à aller voir. Parfois, on chante ensemble aussi. Bon, on chante pas toujours très juste, mais au moins, on s’amuse !

Lima01.jpg

Benoit

J’ai 31 ans, je suis étudiant en photographie. C’est une amie qui m’a parlé pour la première fois de Heetch. J’ai tout de suite été séduit par le concept, surtout que ma moto est actuellement en panne ! Puis il y a aussi des filles qui conduisent, et je trouve ça bien dans ce “monde d’hommes” qu’est la nuit. Je le dis et le répète : les femmes conduisent aussi bien que les hommes !

 

 

DAVID

J'ai 23 ans et je suis économiste de la construction à Paris. J'ai voulu commencé à conduire sur Heetch car le concept me plaisait et je voulais amortir les frais de mon véhicule : essence, pièces à changer, etc. 

Je me suis malheureusement fait arrêter par les BOERS le premier soir où j'ai conduit sur Heetch. Je venais de déposer un groupe de filles au Nüba quand tout à coup je me suis fait interpeller. On m'a emmené au en garde à vue au poste de police. Une fois là-bas j'ai du rester pendant de longues heures dans une cellule collective. C’était vraiment très dur…Je dois dire que pendant l'interrogatoire, j'ai ressenti plutôt de la sympathie de la part des policiers. Au final, je crois bien qu’ils préfèrent savoir les jeunes dans un Heetch plutôt que traîner dans la rue à la recherche d'un moyen pour rentrer chez eux. Au bout de 17 h j'ai finalement été relâché. Il était temps, ma famille était plutôt inquiète quant aux raisons de mon arrestation... Heureusement pour moi, j'ai pu prévenir mon patron de mon absence au travail et je ne l'ai pas perdu !

 

Mike

j’ai 34 ans et je suis ingénieur du son. Un soir, je ne savais pas comment rentrer de soirée, c’est le videur de la boîte qui m’a parlé de Heetch ! Il m’a dit que les chauffeurs étaient cools,alors  je me suis lancé ! Mon premier trajet a été concluant : j’avais super soif, le conducteur m’a filé de l’eau ; j’avais super faim, le conducteur m’a filé des bonbons. Et c’était mes préférés. Que demander de plus ?

 

Victoria

 

Avant de devenir conductrice j’étais surtout une grande utilisatrice. Grande passionnée de musique techno, je vais en soirée au moins une fois par semaine. Je profite de cette occasion pour proposer des conduites sur Heetch, ça m’aide à rembourser les frais d’utilisation de ma voiture, puis de rencontrer des gens de tous horizons.Une nuit, j’étais Place de Clichy, je prends trois jeunes hommes, chanteurs dans un groupe de rap. Ils me demandent de lancer un beat, ce que je fais. Là, ils me suivent et se mettent à enregistrer un beatbox hallucinant. C’était cool, et… bientôt disponible dans les bacs !

 

 

Kevin

Je travaille chez Habitat. Le soir quand je n’arrive pas à dormir, j'allume Heetch : je vais à la rencontre des passagers et ça me paie l’entretien de ma voiture. Le concept est révolutionnaire et utile : tout le monde y trouve son compte.

Puis on s’y amuse. Un jour, je prends trois passagères rue de Rivoli, elles me disent : "si tu veux tes 5 étoiles, tu me laisses brancher mon iPod, je mets du Céline Dion, et tu chantes !”. Trop drôle ! J'ai chanté et chanté et encore chanté, et j'ai gagné mes 5 étoiles !

 
 
 

 

Heetch est menacé.
Faites du bruit pour continuer l'aventure.

Inscrivez-vous à la Newsletter #Touchepasamonheetch si vous souhaitez nous aider !

Nom
Nom